L’Éco-conception chez À Demain

16/5/2022

Des objets aux sites web, aujourd’hui on parle beaucoup d’éco-conception. Mais de quoi il s’agit vraiment ? Nous avons voulu faire le point sur ce qu’on entend par là.

Bandeau "Les métiers du design"

Le terme “d'éco-conception” apparaît de plus en plus souvent. Aujourd’hui, cette pratique se développe avec la conscience écologique des entreprises. Chez À Demain, l'éco-conception est au cœur de notre démarche.

L’éco-conception, qu’est-ce que c’est ? 

DÉFINITION

La définition officielle de l’ADEME, Agence de l'Environnement et de la Maîtrise des Énergies, est la suivante : « C’est une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit, service ou bâtiment sur l’environnement sur l’ensemble de son cycle de vie, tout en conservant ses qualités d’usage. »

EN PRATIQUE

En clair, il s’agit de prendre en compte dès la conception d’un produit l’entièreté de son cycle de vie et de faire en sorte qu’il respecte les principes du développement durable. 

Pas question pour autant de négliger la partie innovation ! On cherche à répondre au mieux aux besoins du consommateur, tout en ayant le plus faible impact environnemental possible.


UN PEU D’HISTOIRE

Le vocabulaire d’éco-conception est né dans les années 90, notamment en Europe du Nord. C’est une démarche qui est encore en évolution actuellement, tant elle fait sens et colle aux préoccupations environnementales actuelles. 

D’ailleurs, de nombreux États ou collectivités imposent maintenant des critères environnementaux dans leurs appels d’offres : de quoi donner envie aux entreprises de s’y mettre. En Europe aussi, le droit de l’environnement commence à imposer ses standards.


OBJECTIFS

L’éco-conception cherche à réduire l’impact environnemental d’un produit, qu’il soit physique ou digital. On va donc agir sur un grand nombre de paramètres : 

  • préservation des ressources : éviter le gaspillage par exemple en facilitant le démontage, sourcer efficacement ses matériaux (en optant pour des matériaux réutilisés ou recyclés), éviter les déchets de manière générale
  • consommation d’énergie 
  • pollutions : de l’air, des eaux, des sols, effet de serre
  • transports 

Mais on ira aussi plus loin en tentant de prendre en compte des nuisances plus insidieuses : pollution sonore ou visuelle, pénibilité au travail et maladies professionnelles...

MOTIVATIONS

La motivation des entreprises est à interroger : si certaines sont bien impliquées pour de réelles raisons de pollution et de protection de l’environnement, gare au greenwashing ! D’autres y voient seulement un levier de rentabilité, ou une garantie de sécurité juridique, quand ce n’est pas simplement pour conserver une meilleure image. Quelle que soit la motivation, plus le cycle de vie est pris en compte, mieux c’est… mais il faut tout de même s’assurer que l’entreprise va au bout de la démarche. 


L’éco-conception, comment ?

ANALYSE DU CYCLE DE VIE

Souvent nommé par le sigle ACV, l’analyse du cycle de vie consiste à prendre en considération tous les aspects environnementaux d’un produit, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à sa fin de vie, en passant par le transport et l’utilisation. Voyons comment l’éco-conception peut faire son œuvre pour optimiser chacune de ces étapes. 


EXTRACTION DES MATIÈRES PREMIÈRES

Dans ce domaine, l’éco-conception vise à choisir si possible des matériaux recyclés plutôt que de les prélever dans la nature. A minima, on utilisera des matériaux qui seront facilement recyclables et/ou réutilisables, voire compostables : les déchets des uns deviennent ressources pour les autres. C’est la première étape d’une économie circulaire.

On favorise également la logique des circuits courts, et on privilégie une production locale.


FABRICATION DU PRODUIT

Bien sûr, le plus gros de l’éco-conception se passe en amont de la fabrication. Mais si le produit est bien pensé, sa fabrication et sa durée de vie peuvent aussi être optimisées. Un produit éco-responsable, c’est un produit qui a une valeur fonctionnelle égale ou améliorée par rapport à sa version standard. Il peut même aller jusqu’à proposer de nouvelles habitudes de consommation. 

L’ennemi de l’éco-conception à cette étape, c’est bien sûr l’obsolescence programmée. C’est pourquoi on fera aussi en sorte de fabriquer des produits réparables ou évolutifs. 


Outre les matériaux, la fabrication est un processus qui peut parfois être long et contenir des étapes inutiles. L’éco-conception entre en jeu en améliorant la création du produit avant même qu’elle n'ait lieu. Elle permet également au designer de porter un regard différent sur les procédés de développement d’un produit.


DISTRIBUTION 

La distribution concerne le transport du produit vers les lieux de vente; mais aussi celui des matières premières vers le lieu de fabrication. 

Pour les biens physiques l’impact environnemental est influencé par les moyens de transports utilisés. Bien sûr, plus le produit est fabriqué localement, plus cet impact sera réduit de fait. Ensuite, il s’agit de privilégier des modes de transport doux et éco-respectueux. 

Une attention particulière est aussi prêtée aux emballages : éliminer les plastiques superflus et ne garder que ce qui sert réellement à la protection du produit. 

Pour les biens et services digitaux, cette partie traite de l’hébergement numérique d’un site internet par exemple, mais aussi de tous les services ou produits digitaux. Ici aussi l’éco-conception permet de faire des choix plus conscient et de se tourner vers des hébergeurs plus verts.


UTILISATION PAR LE CONSOMMATEUR

Dans cette partie, le but est d’optimiser le produit pour que sa durée de vie soit maximale, tout en n’augmentant pas l’impact environnemental à la fabrication. 

Pour cela, il est nécessaire d’analyser en amont le comportement du futur consommateur, afin de déterminer ses objectifs et usages pendant l’utilisation. 

Plus le produit sera adapté, pratique, innovant et facile d’utilisation, plus sa durée de vie pourra être longue. Bien sûr, cela vaut aussi pour la qualité des matériaux choisis et leur adéquation avec l’usage qui en sera fait. 

On sera aussi attentif à la consommation d’énergie du produit : un exemple, le mode veille qui peut engendrer un gaspillage peu perceptible.


FIN DE VIE

La fin de vie est une étape souvent négligée dans la conception. Certains matériaux utilisés de nos jours ne sont pas recyclables, pas réparables ni réutilisables ou de mauvaise qualité. Il faut souvent employer des méthodes particulières pour détruire les matériaux ou simplement les rendre moins dangereux.  

Aussi bien pour les produits physiques que numériques, l’éco-conception va prendre en compte cette fin de vie pour s’assurer de réduire au maximum l’impact environnemental jusqu’à cette dernière étape. 



Le rôle d’À Demain 

Chez À Demain, éco-concevoir est l’un de nos objectifs premiers. En effet, chaque bien ou service que nous proposons est réfléchi en éco-conception. Au cœur de nos 3 pôles, nos designers ont adopté cette façon de faire tout naturellement. En effet, nous faisons partie d’Ulterïa qui se définit comme un écosystème créateur de valeur pour l’Homme et le Vivant. Notre socle commun est donc le futur de la consommation. 


DESIGN INDUSTRIEL

En design industriel , nous travaillons à une amélioration constante du design de  nos produits (distributeurs vrac, pièces innovantes, produits d’aide à une consommation responsable…) avec une philosophie zéro plastique et cradle-to-cradle. Nous consacrerons prochainement un article à cette pratique spécifique, mais cela signifie que l’objet doit être démontable et que chaque pièce peut être réutilisée, retraitée ou recyclée. 

En “test and learn”, les produits sont continuellement repensés pour augmenter leur durée d’utilisation par le consommateur.


DESIGN ARCHITECTURAL

Ensuite, les meubles dessinés par notre architecte sont très souvent réalisés en matériaux biosourcés comme le bois massif. Parmi nos projets architecturaux, l’un deux était une innovation de meuble qui s’emboite sans clou ni vis : un bel exemple d’éco-conception. Réparable, démontable, recyclable et constitué de pièces réutilisables, il coche toutes les cases ! 


CRÉATION DIGITALE

L’éco-conception est une approche différente quand on l’applique au domaine de la création digitale, puisque tout est dématérialisé. En effet, chaque détail compte dans le domaine numérique ! 

Pour pouvoir bien développer tous les aspects, nous prévoyons un article dédié sur notre blog. Mais nous avons déjà créé à destination de nos clients une “charte greenweb” dans laquelle nous avons listé nos recommandations. 

Grâce à ce guide, nous leur permettons également de comprendre notre démarche, ce qu’elle implique et les leviers qui entrent en jeu. En effet, chez À Demain, nous avons pour vocation non seulement de pratiquer l’éco-conception, mais aussi d’inciter les autres à s’engager à nos côtés. 


L’éco-conception est avant tout un mode de réflexion en perpétuelle évolution, pour le bien de tous. 

Nous avons la chance de faire partie d’un écosystème “à mission”. Par exemple, Ulterïa a construit une usine en cradle-to-cradle : un concept d’éthique environnementale de la production industrielle sur lequel nous reviendronts prochainement.

Nous cultivons donc une envie d’être innovants sur l’éco-conception. Les techniques, pratiques et projets mis en place par une entité de l’écosystème nourrissent toutes les autres. Une chance pour notre agence qui s’inspire quotidiennement des réflexions d’Ulterïa dans son ensemble. 

faq - À retenir en deux mots

Quelles sont les 6 étapes de l’éco-conception ?

Les 6 étapes qui sont à scruter pour une bonne démarche en éco-conception sont : l'analyse du cycle de vie, l’extraction des matières premières, la fabrication du produit, la distribution, l’utilisation par le consommateur, et enfin la fin de vie.

Dans une démarche d'économie circulaire, en quoi l'éco-conception est essentielle ?

Elle est essentielle dans le sens où elle permet de faire baisser la quantité de matière utilisée ainsi que l’énergie nécessaire à la création du produit. Elle permet également de prolonger la durée de vie, de rendre la réparation plus pratique et permet de penser la fin du produit et/ou service.

Comment se lancer dans une démarche d’éco-conception ?

La première étape est de mesurer son impact ou de se fixer des limites d’impact dans le cas d’un nouveau produit. Pour cela on peut utiliser l’analyse de cycle de vie ou des outils comme éco-index pour l’éco-conception web.

Qu’est-ce qu’un produit éco-responsable ?

C’est un produit qui au cours de son cycle de vie (de l’extraction des matières premières à sa conception, transport, usage et recyclage) aura moins d'impact sur l’environnement.

Préférences de cookies
Close Cookie Preference Manager
Paramètres des cookies
En cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing. Plus d'informations
Strictement nécessaire (toujours actif)
Cookies nécessaires pour permettre le bon fonctionnement du site web.
Made by Flinch 77
Oops! Something went wrong while submitting the form.